mardi 28 juin 2016

ROMAN ETRANGER : Le monde selon Irving

Nouveau roman d'un des derniers géants de la littérature américaine, le foisonnant Avenue des Mystères a tout pour séduire les fans de l'auteur du Monde selon Garp, mais aussi tous ceux qui ne connaissent pas encore son univers délicieusement baroque…

C'est toujours un challenge de prétendre résumer les romans de John Irving, tant les intrigues s'y multiplient presque à l'infini, tant les personnages y grouillent, tant les rebondissements et les surprises y sont incessants. Pour Avenue des Mystères, on dira, pour faire simple, que c'est l'histoire de Juan Diego Guerrero, écrivain américain quinquagénaire accro au Viagra et aux bêtabloquants qui, lors d'un turbulent voyage aux Philippines, voit remonter les souvenirs de son enfance dans un  bidonville mexicain aux abords d'une décharge gigantesque… Une fois qu'on a dit cela, on n'a pas révélé grand-chose de ce qui se passe dans ce texte où il est aussi question de la sœur du héros (extralucide) et de sa mère (femme de ménage), d'un travesti flamboyant, de religion, de cirque et de mille autres choses encore. L'art incroyable de John Irving c'est de gérer de main de maître ce flux narratif et d'entraîner son lecteur dans toutes ses folies et toutes ses obsessions, car de livre en livre, on en retrouve un certain nombre (les ours, les écrivains, la mère, la différence sexuelle, etc.). Il n'y a pourtant rien de pesant dans ces gros romans (le dernier fait 500 pages !) tant Irving manie à merveille l'humour pour dire des choses parfois très graves, comme ici. Son principal talent pourtant, c'est peut-être celui de nous rendre si familiers et si attachants des personnages aussi improbables et éloignés de nous. Un vrai régal !

John Irving, Avenue des Mystères, éd. Seuil, 22 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire