jeudi 26 mai 2016

ROMAN ETRANGER : Les pommes de la discorde

Après La Jeune Fille à la perle et La Dernière Fugitive, Tracy Chevalier signe un roman dans lequel la reconstitution historique la plus précise sert de cadre à un drame familial, avec des arbres, des pommes et des secrets en guise de personnages secondaires. Magnifique.

Ils ne sont pas si nombreux les romanciers qui savent nous faire ressentir une époque sans nous noyer sous le poids de leur documentation et de leur érudition. L'Américaine Tracy Chevalier est de ceux-là, elle qui sait à merveille raconter les détails du quotidien d'hier. Dans ce nouveau roman, l'hier en question se situe au milieu du XIXè siècle, et le quotidien est celui d'une famille de cultivateurs pauvres qui choisit de tenter sa chance dans lesBlack Swamps, une région marécageuse de l'Ohio où, pour devenir propriétaire d'un terrain, il suffit de faire pousser cinquante pommiers. Sauf que ni la mauvaise terre ni les épouvantables conditions météo ne sont propices à cette activité. James, le père, passionné par ses arbres et leurs fruits, s'y échine pourtant, s'y épuise, s'y détruit, tandis que Sadie, la mère, déteste cette vie, plonge dans l'eau de vie et fait preuve d'une incroyable férocité envers ses enfants survivants : il faut dire que les Black Swamps lui ont pris deux enfants… La première partie du livre relate cette tension qui ne cesse de monter, cette violence, cette dureté. Le livre bascule ensuite quinze ans plus tard, en s'attachant aux pas de Robert, l'un des enfants, celui qui a fui l'enfer familial, et qui a entrepris de vivre sa passion pour les arbres (son lien avec son père) aux côté d'un célèbre botaniste. Celui-ci exporte des séquoïas chez les riches anglais, une histoire vraie que la romancière ressuscite, faisant revivre un pan oublié de la conquête de l'Ouest américaine. Le passé familial de Robert et la tragédie qui a précipité sa fuite vont peu à peu resurgir dans son parcours par l'entremise de sa sœur, Martha… Les deux parties du livre, peu à peu, se répondent et se complètent, confirmant l'incroyable talent de narratrice de l'auteure de La Jeune Fille à la perle. On se laisse avec plaisir emporter par ces personnages complexes et attachants.

Tracy Chevalier, A l'orée des vergers, éd. Quai Voltaire, 22,50 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire