mercredi 18 mai 2016

ROMAN ETRANGER : Au cœur du bayou

La Louisiane, décidément, est un sacré décor de roman ! Et ses catastrophes (ouragan ou marée noire) de formidables déclencheurs de récit. Quant à ses habitants, ce sont d'incroyables personnages. La preuve avec ce premier roman saisissant.

On ne sait s'il faut rire ou pleurer en lisant ces Maraudeurs qui révèlent l'impressionnant talent de Tom Cooper. Les deux sûrement, tant le jeune romancier joue sur les deux registres (et quelques autres en prime), maniant un humour caustique et ravageur pour mieux raconter une sorte de tragédie collective : celle d'un Etat, la Louisiane, ravagée coup sur coup par l'ouragan Katrina puis par la marée noire BP, et celle de ses habitants largement livrés à eux-mêmes dans cette grande débandade. C'est une croquignolesque galerie d'entre eux que l'on rencontre dans Les Maraudeurs : deux inquiétants jumeaux qui cultivent la meilleure marijuana du coin, bien planqués au cœur du bayou ; un pirate à crochet persuadé qu'il va tomber sur un trésor ; des pêcheurs de crevettes qui ramassent plus de galettes de mazout que de crustacés ; des losers ; des escrocs minables ; des psychopathes ; des accros aux analgésiques… Et au milieu de tout ça, un représentant du pétrolier BP qui les visite les uns après les autres pour leur proposer (un peu) d'argent afin qu'ils retirent leurs plaintes… En dépit de leurs excès en tout genre, en dépit de leur violence, en dépit de la verve cynique avec laquelle l'auteur les décrit, difficile de rejeter en bloc cette petite communauté humaine engluée dans une crise sans fin, et à l'avenir désespérément bouché. C'est toute la réussite de ce coup d'essai magistral que de marier une langue haute en couleurs et une réalité très sombre.

Tom Cooper, Les Maraudeurs, éd. Albin Michel, 22 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire