lundi 29 février 2016

ROMAN FRANÇAIS : Une femme à la mer !

Du souffle. Du vécu. De la beauté. De la violence. De la nature. De l'intime. Il y a tout ça dans Le Grand Marin, premier roman qui nous entraîne du côté de la mer de Bering à la suite d'une femme marin pêcheur. A découvrir d'urgence !

Ce n'est pas n'importe quelle vie que raconte Catherine Poulain dans Le Grand Marin. C'est la sienne, ou presque. Et tout ce qu'on peut dire, c'est qu'elle n'est pas commune. Car si cette primo romancière s'occupe aujourd'hui de s'occupe de brebis (près de 700 !) quelque part en France (ce qui n'est déjà pas banal), avant cela, elle a vécu une vie d'aventures qui l'a emmenée en bateau du côté de l'Alaska et de la mer de Bering pour y partager dix ans durant la vie rude des pêcheurs. Cette histoire folle d'une jeune fille frêle et bien née qui se jette à corps perdu dans le monde inconnu et très masculin de la pêche, c'est le cœur du Grand Marin, un roman vrai au souffle puissant dont chaque page nous saisit. Car Catherine Poulain n'est pas qu'une femme à l'existence trépidante, c'est aussi un sacré écrivain, capable de nous faire ressentir presque physiquement les conditions de vie qui furent celles de Lily, son héroïne et son double sur le Rebel, un nom qui lui va comme un gant. Ce n'est donc pas qu'un livre de témoignage, pas juste une expérience vécue posée sur le papier que ce Grand Marin : c'est un roman magnifiquement écrit, porteur d'une philosophie de l'existence singulière et lumineuse, qui, au delà du récit minutieux de la pêche à la morue noire et au flétan, parle de l'intime, du rapport au monde et aux autres, des rêves et de la réalité. Plein de noms viennent en tête en lisant ce livre, Jack London, le Melville de Moby Dick, Joseph Conrad… Rien que des auteurs magnifiques. C'est dire s'il faudra compter avec Catherine Poulain, dont on attend déjà avec impatience le prochain opus.

Catherine Poulain, Le Grand Marin, éd. de l'Olivier, 19 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire