lundi 14 décembre 2015

BANDE DESSINEE : Amis pour la vie

Les trois vieillards acariâtres et rebelles qui ont fait, depuis deux ans, le succès des deux premiers volumes de la série des Vieux fourneaux, sont de retour pour une aventure aussi drolatique que mélancolique. Non seulement on adore, mais on en redemande !

Troisième volume pour Les Vieux fourneaux et troisième bonheur de lecture ! Derrière le dessin très précis, extrêmement expressif et presque réaliste de Lupano se dissimule une comédie sociale caustique qui sait aussi être très émouvante et aborder des sujets d'importance et très actuels : ce n'est pas pour rien que ça démarre par une manif contre le lobby des pesticides (avec déguisement d'abeilles à la clé), et qu'on parlera aussi délocalisations, urbanisation sauvage, poids de l'Histoire (ici l'Occupation). On ne rit donc pas bête dans cet album, comme dans les précédents, à suivre les aventures de Mimile, Antoine et Pierrot, les trois retraités pétaradants, farouchement décidés à croquer la vie à pleins dentiers. Après ses deux compères dont les précédents volumes ont dressé les portraits, c'est au tour de Mimile, le bourlingueur qui s'est si souvent embarqué sur les eaux du Pacifique, de se retrouver au centre du jeu et de voir son passé lui revenir comme un boomerang… Mauvaise foi mais beaux idéaux, caractères de cochon mais solidarité inébranlable, humour potache mais articulations qui grincent… ces Vieux fourneaux réjouissent d'un bout à l'autre. La réussite de la série est due notamment à la complicité sans failles entre le scénariste (Lupano) et le dessinateur (Cauuet) : il fallait bien ça pour raconter ces formidablement amusantes histoires d'amitiés.

Wilfrid Lupano, Paul Cauuet, Les Vieux fourbeaux, tome 3 : Celui qui part, éd. Dargaud, 11,99 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire