lundi 19 octobre 2015

ROMAN ETRANGER : Sur les ailes de la jeunesse

A 35 ans à peine, l'Italien Alessandro Mari signe la fresque des balbutiements de son pays, un hymne à la jeunesse et une déclaration d'amour à la littérature. Autant dire un grand roman traversé d'un souffle puissant…

C'est un pays qui n'existe pas encore qui sert de cadre au récit polyphonique tissé tout au long de ses mille pages par le brillantissime Alessandro Mari. Car dans ce XIXè de tous les bouleversements, l'Italie est encore éclatée entre plusieurs royaumes et zones d'influences. Celui qui sera bientôt le grand héros de l'unification, Giuseppe Garibaldi, est d'ailleurs l'un des quatre personnages centraux des Folles espérances. Lorsqu'on le rencontre, en 1837, il est condamné à mort dans sa ville de Gênes et vogue pour le Brésil où il va forger son destin et son rêve de révolution et d'unité. Colombino, le paysan naïf et amoureux, Leda, la belle religieuse devenue espionne et Lisander, le peintre cynique, eux aussi se lancent à la poursuite de leur destin et de leurs rêves, avec fougue, avec passion, en prenant tous les risques, quitte à se perdre en route : telle est bien la marque de la jeunesse. Résumer leurs aventures est quasi impossible tant tout s'enchaîne à toute allure dans ce roman fleuve où les sentiments et les désirs bouillonnent. Colombino se met en route pour voir le pape et lui faire bénir son amour, Garibaldi brûle pour une belle Brésilienne, Lisander est fou de jalousie pour une prostituée, Leda s'enfuit de son couvent pour retrouver l'élu de son cœur… Passions politiques, artistiques, physiques… se mêlent dans cette saga envoûtante portée par une écriture lyrique et généreuse, à l'image de l'Histoire de ce temps et de cette jeunesse pour laquelle rien ne semble impossible. Il est rare qu'un premier roman fasse preuve d'autant d'ambitions que ces Folles espérances (un écho aux Grandes espérances de Charles Dickens, un auteur auquel on pense souvent en lisant ce livre) et se révèle d'un bout à l'autre à la hauteur de ces folles ambitions. C'est le cas ici. Réjouissons-nous : un grand auteur est né !

Alessandro Mari, Les Folles Espérances, éd. Albin Michel,  27 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire