mercredi 30 septembre 2015

ROMAN ETRANGER : Des sorcières à Paris

Des sorcières russes dans le Paris de 1959, un policier transformé en puce et qui mène pourtant l'enquête, un publicitaire naïf travaillant pour la CIA… Pour son second livre, Toby Barlow mélange le roman d'espionnage et le fantastique, le polar et le conte, et c'est aussi inattendu que réjouissant.

Tout commence parle un cadavre empalé en plein Paris. L'inspecteur Vidot est chargé de l'affaire et se retrouve vite sur la piste d'une vieille russe étrange qui s'avère une redoutable sorcière et le transforme en puce… Cela ne décourage pas le policier qui, sautant de chien en rat, d'humain (l'amant de sa femme…) en chat, poursuit son enquête, bien décidé à retrouver les coupables. Il n'y aurait que cela, on trouverait Babayaga drôlement gonflé, d'autant que Toby Barlow recrée un Paris fifties des plus réalistes et justes comme décor de sa folle intrigue. Mais ce second roman de l'auteur du déjà étonnant Crocs (une histoire de loups-garous racontée en vers libres !) pousse plus loin le flirt entre les genres, entremêlant polar d'espionnage à la Graham Greene (on est en pleine Guerre froide) et folklore russe, fantaisie à la Harry Potter et humour à la Ratatouille. On va donc de surprise en surprise au fil des courts chapitres, rencontrant des personnages hauts en couleurs et situations aussi inquiétantes que fantasques. Publicitaire à succès le jour et auteur ambitieux la nuit, l'Américain Toby Barlow a l'art de nous faire tourner les pages avec frénésie.

Toby Barlow, Babayaga, éd. Grasset, 23 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire