mercredi 30 septembre 2015

PREMIER ROMAN : Aux racines du mal

Attention : roman choc ! Pour son premier ouvrage, le jeune français Jérémy Fel s'offre un roman très noir à l'américaine, une plongée vers les racines du mal dans la lignée de Stephen King, Joyce Carol Oates et David Lynch. Une sacrée découverte !

Les premiers romans ont, à tort, la réputation d'être forcément autobiographiques. La preuve du contraire est offerte par ce texte assez incroyable de force et de noirceur, avec lequel Jérémy Fel, scénariste et ex-libraire, fait une irruption fracassante en littérature. Car s'il y a le sujet (on va y revenir), il y a surtout la manière. Et celle-ci révèle un talent d'écrivain qui saute aux yeux et à la gorge dès les premières lignes, nourri d'une culture très maîtrisée du récit à l'américaine, et d'une poésie sombre qui crée une de ces atmosphères étouffantes dont Joyce Carol Oates est familière. Jérémy Fel est de cette trempe, et son goût de la noirceur la plus absolue ne se démentira à aucune des lignes de son roman puzzle. Car il faut un certain temps pour commencer à comprendre l'agencement de ce récit qui semble multiplier les histoires terribles, avant de trouver le lien qui les unit non pas pour le meilleur et pour le pire, mais bien simplement pour le pire… Parmi les nombreux personnages, on croise donc un jeune incendiaire de la maison familiale du Kansas ; une étudiante recluse à côté d'Annecy dans une demeure appelée Manderley ; une serveuse de l'Indiana ayant abandonné son enfant ; des adolescents disparus en région nantaise… Tous sont menacés ou menaçants, tous, aux Etats-Unis comme en Europe, doivent faire face aux loups du titre, tous nourrissent à leur manière le formidable cauchemar dans lequel nous précipite ce jeune auteur très inspiré.

Jeremy Fel, Les Loups à leur porte, éd. 20 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire