samedi 29 août 2015

ROMAN ETRANGER : Au cœur de la nuit

Impossible de lâcher cet imposant thriller littéraire, enquête folle sur les traces d'un réalisateur visionnaire et terrifiant. Huit ans après son formidable Physique des catastrophes, l'Américaine Marisha Pessl revient dans une forme éblouissante…

Mon premier s'appelle Stanislas Cordova, réalisateur mythique et mystérieux, démiurge qui n'a pas donné d'interviews depuis 1977, et dont les films sont tellement fascinants et horrifiants qu'ils ne sont visibles que dans des projections clandestines. Mon second se nomme Scott McGrath, jadis journaliste célébré et qui a vu sa carrière et sa vie sombrer après un faux scoop à propos de Cordova. Mon tout est une belle et jeune pianiste virtuose dont on retrouve le cadavre dans un immeuble sordide, Ashley, la fille de Cordova : elle devient l'objet d'une enquête acharnée de McGrath qui voit là l'occasion de rebondir et la possibilité de sa rédemption… Même s'il possède tous les atours du thriller, Intérieur nuit est bien plus que cela. Marisha Pessl se livre ici à une très brillante variation sur le genre et ses codes, en y ajoutant une vraie réflexion sur l'image, la création, les médias, mais aussi en s'interrogeant sur la mécanique même de la peur et des superstitions. Car il est question de magie noire dans ce livre foisonnant, et des rumeurs qui circulent sur Internet, et de l'influence des images sur nos croyances… Brillamment construit, en intégrant à son déroulé des reproductions d'articles de journaux glanés sur le web, de pages de blogs secrets (les Blackboards, les inquiétants fans de Cordova), Intérieur nuit et son intrigue pleine d'ombres et de démons nous poursuit longtemps, tout comme la sihouette diaphane d'une petite fille perdue et celle, presqe sans contours, d'un cinéaste culte ressemblant à un mélange de Dario Argento (le maître du cinéma horrifique italien) et de Stanley Kubrick. 700 pages de pur bonheur de lecture !

Marisha Pessl, Intérieur nuit, éd. Gallimard, 24,90 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire