vendredi 24 juillet 2015

ROMAN ETRANGER : On dirait le Sud…

Amoureux du blues et du sud des Etats-Unis, ce roman est pour vous ! Et si vous ne connaissez rien à cette musique et à cette région, ce livre vous emportera quand même !

Qui est donc ce Morris Jones dont le titre nous promet de raconter l'histoire, la légende plutôt ? Un musicien de blues qui eut son heure de gloire mais refusa de céder au sirènes du show-business, et qu'en dehors des fanatiques du genre, tout le monde a oublié. Et puis voilà qu'un beau jour, un grand magazine envoie un jeune écrivain brillant mais en panne d'écriture pour l'interviewer. Le blues et le Sud, c'est l'inconnu total pour Coltrane Washington. Mais il se prend au jeu, découvre un personnage attachant et complexe ainsi que ceux qui l'entourent : un garçon que le musicien a pris sous son aile, sa jolie belle-fille, et puis le fils du bluesman, sorti de sa vie depuis quarante ans… Construit en trois parties qui se complètent et s'assemblent à merveille, ce cinquième roman d'un auteur qu'on découvre enfin France avec ce livre, démarre avec une sorte de légèreté qui, peu à peu, se teinte de gravité et d'émotion. Tous les personnages, le vieux Morris Jones (surnommé Mojo) en tête, sont très bien campés et décrits, mais peut-être est-ce l'atmosphère et le tempo très particuliers de ce Sud mythique qui sont le mieux rendus dans ce roman, et qui nous charment d'un bout à l'autre du récit.

Ran Walker, Il était une fois Morris Jones, éd. Autrement, 18 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire