samedi 17 janvier 2015

ROMAN FRANÇAIS : Désir… désirs…

Amours mérite bien le "s" de son titre. Car on croise, dans le nouveau roman de Leonor de Recondo, tristes amours ancillaires, doux amour maternel, amour très charnel, amour de convenance, amours interdites, amour sacré… dans une superbe ronde.

Cela commence selon les conventions du roman bourgeois. Dans une grande demeure de la province française du début du XXè siècle, Monsieur de Boisvaillant, notaire sans grande imagination, monte sous les combles pour assouvir ses désirs avec Céleste, la jeune bonne. Comme tous les trois mois. Il se console ainsi de la froideur de son épouse, la belle Victoire. Le couple n'a pas d'enfants, d'ailleurs Monsieur se croit stérile. Et puis voilà que Céleste se révèle enceinte… Dès lors, les conventions vont voler en éclats, conventions sociales autant que littéraires puisque Leonor de Recondo raconte avec son regard d'aujourd'hui cette histoire d'hier. La jeune romancière dont le précédent ouvrage, Pietra Vita, dont Michel-Ange était le héros, était remarquable, réussit à nouveau à brouiller avec brio les cartes : celle de la maternité comme celles du désir (des désirs plutôt). A la fois sensuel et tragique, lumineux et terrible, moderne et intemporel, Amours séduit à chacune de ses pages par la grâce infinie de son écriture.

Leonor de Recondo, Amours, éd. Sabine Wespieser, 21 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire