dimanche 9 novembre 2014

ROMAN ETRANGER : Au milieu de nulle-part

Une semaine de la vie d'un petit village de 58 habitants : on pourrait résumer ainsi Moisson. Sauf que le très beau roman de Jim Crace est beaucoup plus foisonnant, mouvementé et étrange que cela…

On ne sait pas très bien où se situe le village de Moisson. Quelque part en Grande-Bretagne sans doute. On ne sait pas vraiment non plus quand se déroule l'action, dans un passé lointain ou dans un futur du retour en arrière, on hésite. Il faut dire qu'on a pour guide dans cet univers un narrateur qui met beaucoup de mauvaise volonté à dévoiler les secrets du lieu. Ce fermier âgé venu de la ville il y a bien des années, va pourtant nous raconter cet univers immobile et rude placé sous la houlette d'un maître absolu. Il va surtout nous faire vivre les bouleversements que ce petit monde clos et hors du temps va tout d'un coup subir : la menace d'un incendie, l'arrivée de trois étrangers, la survenue d'un nouveau propriétaire au capitalisme débridé, le passage de la culture du blé à l'élevage des moutons… Là où on croyait qu'il n'y aurait rien survient alors une violence sidérante. Et c'est tout cela que met en place, dans une langue châtoyante et poétique, l'Anglais Jim Crace, un roman qui n'appartient à aucun genre tout en se situant à la lisière de plusieurs : fable, western, fantasy, roman social… Cela lui permet d'aborder, sans discours, de multiples thèmes fondamentaux, à la fois sociétaux et intimes, de l'exclusion à la séparation, de l'atavisme social à la difficulté des changements. Un roman très original qui intrigue et séduit à la fois.

Jim Crace, Moisson, éd. Rivages, 20 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire