vendredi 18 juillet 2014

ROMAN INDIEN : Destins de femmes

A travers le portrait d'une gynécologue et de six de ses patientes, ce premier roman à l'écriture sensible s'intéresse à la condition féminine en Inde aujourd'hui, entre traditions et modernité. Religion, avortement, choix du sexe de l'enfant, adultère, viol… autant de situations abordées de façon très libre via ces si attachantes héroïnes…

Au centre de ce récit, il y a Mrinalini, qui enfant voulait être actrice et qui a finalement opté pour la gynécologie. Après des études à New Delhi puis à Londres, elle est de retour dans sa ville natale où elle a ouvert son cabinet. C'est dans ce lieu situé à quelques pas de sa grande demeure familiale que l'on va voir défiler les femmes dont il va être question dans ce Journal d'une accoucheuse. On en suivra plus particulièrement six, représentatives, chacune à sa manière, d'une part de la condition féminine en Inde, entre émancipation à l'occidentale pour certaines et poids des traditions familiales, culturelles ou religieuses pour d'autres : il y a là Zubeida, qui oscille entre burqa et DVD (dont celui de Jules et Jim), Pooja, lycéenne violée par un beau sportif, Megha, mère de deux filles et dont la famille exige qu'elle ait un fils… Avec habileté (et pas mal d'humour, en dépit de situations souvent graves), Pryamvada N. Purushotham entremêle ces six destins à celui de Mrinalini, bonne âme qui accompagne, aide et tente d'apporter à ses patientes un souffle de liberté. C'est une vision particulière, du côté des femmes, de ce géant en plein éveil qu'est l'Inde que nous offre avec brio et sensibilité ce premier roman extrêmement réussi.

Pryamvada N. Purushotham, Journal d'une accoucheuse, éd. Actes Sud, 21,80 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire