lundi 16 juin 2014

ROMAN D'AVENTURES : Au cœur des ténèbres

Vous aimez Stevenson, Conrad, Melville, Kipling, bref, le grand roman d'aventures ? Précipitez-vous sur Trois mille chevaux vapeur, dans lequel Antonin Varenne fait preuve d'un souffle et d'un talent hors du commun pour raconter l'histoire du sergent Arthur Bowman, entre Birmanie, Londres et far west au milieu du XIXè siècle…

C'est une épopée qui file à la vitesse de son titre. On se gardera bien de la résumer tant il se passe de choses dans ce roman formidable qui commence sur un bateau au large de la Birmanie où la vie du sergent Bowman s'apprête à basculer dans l'horreur : la mission qu'il doit remplir pour la Compagnie de commerce pour laquelle il travaille va en en effet tourner au cauchemar. Un village d'indigènes est brûlé avec ses habitants et lui-même et neuf de ses hommes se retrouvent dix mois en captivité. On ne saura jamais vraiment ce qu'ils vont y vivre, mais à leur retour, ils ne sont plus les mêmes. Ils sont hantés par ce passé. Lorsqu'un crime horrible est commis dans les égoûts d'un Londres accablé de chaleur, Bowman est persuadé qu'un de ses anciens compagnons en est l'auteur. Il se lance sur ses traces, ce qui le mènera jusqu'aux Etats-Unis de la conquête de l'Ouest… En dépit des innombrables événements et rebondissements de son histoire, Antonin Varenne — qui avait déjà ébloui avec son polar Fakirs il y a quelques années — ne sacrifie jamais rien à cette action trépidante : ni la précision des détails et des descriptions d'époque (que ce soit la puanteur de Londres où la canicule empêche les égoûts de se vider, ou la chasse aux chevaux sauvages dans les plaines américaines), ni la psychologie de ses personnages, en particulier ce Bowman à priori si impitoyable et qui va se révéler pétri de mélancolie et de désir de rédemption. L'auteur fait aussi preuve d'une qualité d'écriture absolument magnifique qui fait de son roman bien plus qu'un très efficace roman d'aventures et d'action : un envoûtant et bouleversant récit, où voyage (au cœur des ténèbres, aurait dit Joseph Conrad…) et voyage intérieur vont de pair. Un grand livre.

Antonin Varenne, Trois mille chevaux vapeur, éd. Albin Michel, 22,90 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire