lundi 23 juin 2014

POLAR HISTORIQUE : Le bourreau humaniste

Dans une petite ville d'Allemagne, au XVIIè siècle, des meurtres d'enfants, la mise à sac d'un chantier et la découverte de signes cabalistiques font renaître la hantise de la chasse aux sorcières, de la torture et des bûchers. Mais un bourreau aussi fort qu'humaniste va s'en mêler…

La première chose que l'on découvre en lisant ce roman historique fortement documenté, c'est qu'en Bavière comme en France, la charge de bourreau était héréditaire et que des dynasties de coupeurs de têtes et de tortionnaires ont existé là-bas comme ici. Il faut dire que tout en étant respectés et redoutés, les bourreaux étaient aussi rejetés et ne pouvaient guère se marier qu'avec des enfants d'autres bourreaux. C'est d'ailleurs ce qui attend Magdalena, la fille de Jakob Kuisl, le bourreau de la petite ville de Schongau, qui a lui-même succédé contre son gré à son propre père. Sauf que voilà : en ce milieu du XVIIè siècle, les choses commencent à changer et, alors que la bourgade est en proie à une série de crimes atroces dont on soupçonne le diable et sa complice, la sage-femme, d'être les responsables, la belle, savante et très libre Magdalena s'est éprise d'un jeune médecin aux méthodes bien plus modernes que la moyenne. Ensemble, ils vont assister le bourreau dans son enquête pour tenter de laver la sage-femme du soupçon de sorcellerie. Complot des bourgeois, trésor caché, inquiétants mercenaires, meurtres d'enfants, tortures variées… les rebondissements ne manquent pas dans ce foisonnant récit pour lequel l'auteur s'est inspiré de sa propre famille, puisqu'il descend en ligne directe des Kuisl, les bourreaux de Schongau. Construit avec une efficacité redoutable, ce roman historique est à la fois un policier rondement mené et un regard jamais pesant sur une période et ses modes de vie et de pensée. Grâce à des personnages complexes, riches et attachants, on ne s'ennuie pas une seconde dans cette aventure.

Olivier Pötzsch, La Fille du bourreau, éd. Jacqueline Chambon, 23,80 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire