mercredi 12 mars 2014

ROMAN ETRANGER : Le sens de la vie

Si Duane est dépressif, comme l'indique le titre du dernier roman de Larry McMurtry, c'est loin d'être le cas de ce récit drôle, tendre, caustique, intelligent et très critique sur la société améticaine contemporaine.

Duane Moore n'est pas un inconnu pour les amateurs de littérature américaine. Car avant de sombrer ici dans une curieuse dépression qui lui fait abandonner la voiture pour la marche à pied, il avait déjà été le héros de deux précédents romans de Larry McMurtry, La Dernière séance et Texasville. Depuis, le personnage a vieilli et décide de changer radicalement de vie en se dépouillant peu à peu de ce qui encombrait son quotidien, travail, famille, foyer et d'abord et surtout, donc, voiture. "Deux ans après avoir fêté son soixantième anniversaire, Duane Moore  — un type qui, une fois son permis en poche, n'avait conduit que des pick-up — gara le sien sous son auvent et décida dorénavant de ne se déplacer qu'à pied." C'est ainsi que débute cet étonnant et brillant roman qu'on peut qualifier d'initiatique, même si ce terme se réfère plus généralement à des adolescents qu'à des sexagénaires… Car c'est bien une nouvelle vie qui s'offre à Duane, entre découverte de la nature et plongée en littérature (entre autres…), et cette rupture avec le passé provoque incompréhensions et inquiétudes dans son entourage, en particulier du côté de Karla, son épouse, dépassée par ces changements. Alliant humour et humanisme, tendresse pour ses personnages et critique incisive de l'Amérique consumériste, Larry McMurtry réussit le tour de force d'amuser et de séduire tout en interrogeant intimement chaque lecteur sur le sens de sa vie.

Larry McMurtry, Duane est dépressif, éd. Sonatine, 22,30 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire